Bienvenue chez CENTURY 21 C.A.I., Agence immobilière CARQUEFOU 44470

Des nouvelles de votre agence immobilière de Carquefou durant le coronavirus

Publiée le 30/03/2020

Nous vous annoncions dès le 16 mars la fermeture de votre agence immobilière Century 21 CAI de Carquefou ici. Mais depuis que s’est-il passé ?

Il y a eu énormément de changements. Nous le voyons lors de nos recrutements, peu de personne imagine le quotidien d’un agent immobilier qui courre toute la journée. Oui on fait des visites, mais surtout : de la prospection, des estimations, des prises de photos, du marketing, de la rédaction d’ actes juridiques, de la formation continue selon la loi ALUR, des signatures de compromis de vente, de l’accompagnent chez le notaire, de l’animation de base, des découvertes de nouveaux projets…

Sur ces deux dernières semaines, rien de tout cela. A chaque fois que j’ai ouvert la porte de l’agence, ce n’était pas pour démarrer la machine, mais pour la fermer afin de ne surtout pas accueillir des clients ! En effet, bien que la plupart de nos taches puissent aussi se faire en télétravail, pour certaines une présence à l’agence est obligatoire : inscription au registre des mandats, envoi de recommandés électroniques… ça a aussi été l’occasion de régler quelques désagréments sur nos locations en cours. Rien de très méchant, mais c’est important de les aider et de garder la confiance de nos bailleurs.

Sur mars, nous avions une activité assez importante à réaliser avec plusieurs actes authentiques et plusieurs changements de locataire. In fine, aucun mouvement car nos clients ne peuvent tout simplement pas déménager, et que, finalement plus personnes n’a d’urgence à réaliser ses projets immobiliers. Cette situation risque de perdurer le temps du confinement.

Pas d’actes, pas de chiffre d’affaires. Nous avions heureusement réalisé une bonne fin d’année en terme de signature de compromis et nous avons donc une trésorerie suffisante pour tenir plusieurs mois. Il n’y a donc aucune crainte à avoir pour les acomptes, les loyers et dépôts de garantie des vendeurs, bailleurs ou locataires. Compte tenu de la solidité de nos dossiers et du sérieux juridique de nos actes, nos affaires en cours se feront à la fin du confinement. Ce n’est heureusement pas très grave pour tout le monde.

Grâce au numérique, nous avons pu finaliser un compromis en signature électronique, un deuxième est en cours. Nous avons une offre qui se discute toujours… De quoi préparer la reprise sereinement !

En revanche, à mon sens, parler de nouveaux projets est une hérésie. Nous stoppons donc toutes démarches commerciales en ce moment. De plus, il se peut que nous ne puissions pas faire correctement notre métier avant le 24 juin ! En effet le gouvernement a pris une ordonnance sur la prorogation des délais échus durant la crise du coronavirus : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041755644&categorieLien=id

Pour faire simple que cela soit un mandat de vente ou de gestion, ou un compromis signé à partir du 2 mars, le délai de rétractation se terminera que le 24 juin au mieux ! Nous n’aurions donc plus le droit de faire notre travail avant le 10 juin minimum ! Bien entendu si le confinement est levé avant, nous pourrons nous préparer avant, mais nos clients devront patienter. C’est le cas pour des propriétaires d’un plain-pied sur Nantes qui nous ont contacté ce dimanche pour une estimation de leur maison. Des discussions ont lieu en ce moment, entre notre président, Mr Laurent Vimont et le ministre du logement, Monsieur Julien de Normandie pour modifier le texte et ne pas bloquer les projets immobiliers des français.

Pour terminer, nous constatons en ce moment le retour des prévisionnistes et des diseurs de bonne aventure sur l’évolution des prix avec la crise liée au coronavirus. Il faudra déjà voir quelle sera la durée du confinement pour pouvoir imaginer des scénarios. 1 mois de confinement n’aura pas les mêmes impacts que 3 mois. Certes il existe certainement en ce moment des vendeurs avec un besoin de vendre. Mais tant que ce besoin ne devient pas pressant, ils n’ont aucune raison de baisser leur prix aujourd’hui. Par ailleurs, les fondamentaux restent : nous manquons toujours de logement en France et les taux sont bas et vont le rester quelques temps avec cette crise. Bien entendu dès que nous aurons une meilleure visibilité nous vous reviendrons.

En attendant, portez-vous bien ! 

 

Notre actualité