Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 C.A.I., Agence immobilière CARQUEFOU 44470

Le marché de l’immobilier 2017 sur Carquefou (vente): prix, délai, m2, volume, …

Publiée le 03/01/2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme chaque année, nous vous proposons un résumé de l’année 2017 pour votre agence immobilière Century 21 CAI de Carquefou. Pour rappel, les chiffres que nous vous communiquerons ne concerneront que les maisons à vendre sur Carquefou. Ce segment représente en effet 53,57% de nos compromis de vente depuis l’ouverture de l’agence. Nous vendons bien entendu aussi des appartements et des terrains sur les communes de la Chapelle sur Erdre, Le Cellier, Mauves sur Loire, Nantes, Petit Mars, Saint Mars du désert, Sainte Luce sur Loire, Sucé sur Erdre et Thouaré sur Loire, mais dans des proportions qui ne nous semblent pas suffisantes pour vous communiquer des statistiques fiables et représentatives. Nos informations seront complétées par le président de notre réseau, Mr Laurent Vimont début janvier et nous aurons un point de vue complet en mars avec les informations des notaires.

 

Bien que l’année 2017 soit annoncée comme une année record pour les ventes immobilières nous avons réalisé une année équivalente à 2016 avec un seul compromis de vente supplémentaire signé. 2016 avait été exceptionnelle pour notre agence (+39% par rapport à 2015) et nous ne pouvions pas non plus envisager une forte hausse du nombre de vente. Nous avions d’ailleurs anticipé cette stagnation dans notre note du 28 décembre 2016. Le problème majeur pour les professionnels de l’immobilier comme pour les acheteurs est en ce moment le manque de biens à vendre sur l’agglomération nantaise. Que se soit lors des discussions avec des confrères Century 21 ou des confrères de l’AMEPI (association des mandats exclusifs des professionnels de l’immobilier), tout le monde se plaint de la quantité de maisons et/ou d’appartements disponibles à la vente. Certains de mes confrères parlent même d’un marché immobilier de type parisien avec pour certains moins d’une dizaine de biens immobiliers disponibles à la vente !

 

Résultats des courses, les prix montent (en moyenne de 4,81% pour les ventes de maison sur Carquefou) et le prix médian s’établit à 2 259,21 /m² et les délais de vente diminuent fortement pour les biens correctement estimés (il nous faut en moyenne 32 jours pour trouver un acheteur). Comme toujours un bien mis en vente plus cher que sa valeur ne trouve pas d’acheteur. Il faut donc faire particulièrement attention lors de l’estimation de son bien.

 

Ceux qui pariaient sur une hausse des taux d’intérêts pour les emprunts immobiliers avec pour conséquence une baisse des prix et des volumes de ventes se sont donc trompés et leurs prédictions ne devraient pas non plus se réaliser pour 2018. En effet, une des composantes des taux d’emprunt est le taux directeur de la Banque Centrale Européenne. Celui-ci est maintenu à 0% depuis mars 2016 et selon les dernières informations il devrait le rester encore longtemps.

 

Nous avons aussi subi malheureusement plus de difficultés que les années passées :

  • Blocage d’un projet de division de parcelles cadastrales par les architectes des Bâtiments de France sur un terrain situé dans le site classé de la vallée de l’Erdre à Carquefou. Le terrain est pourtant en zone Uc donc constructible, nous avons obtenu un certificat d’urbanisme positif de la Mairie, mais les BF font du zèle.
  • Refus par la Communauté de Commune d’Erdre et Gesvre sur une réhabilitation d’un corps de ferme en 3 logements sur Saint-Mars-du-Désert. La Mairie avait validé le projet, mais la CCEG ayant des doutes sur l’assainissement a préféré bloquer le projet.

 

Pour 2018, nous n’anticipons pas de changement, Nantes Métropole reste une agglomération de communes qui attire, nous devrions donc avoir toujours trop d’acheteurs pour toujours aussi peu de vendeurs. En termes de prix, il faudra suivre les conditions bancaires. Même si les taux d’intérêts devraient rester faibles, il faudra aussi vérifier le pourcentage d’apport exigé par les banques pour emprunter. En ce moment il est proche de 0%, mais en 2011, il était à environ 20%.   

 

Notre actualité