Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 C.A.I., Agence immobilière CARQUEFOU 44470

L'actualité de CENTURY 21 C.A.I.

PLUM 2019 : des bonnes nouvelles pour l’urbanisme sur Carquefou !

Publiée le 06/10/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hier soir il y avait une présentation du PLUM (Plan Local d’Urbanisme Métropolitain) à la Mairie de Carquefou dans la salle du Charbonneau. Chose rare pour y avoir fait beaucoup de réunions, la salle était comble preuve que les carquefoliens portent une grande attention à leur cadre de vie.

 

Cette présentation a eu lieu en deux temps. Dans un premier temps il a été abordé le PLUM dans sa globalité avant que Mme Dubettier Grenier fasse un focus sur notre ville. Ce document d’urbanisme est unique pour les 24 communes de la métropole nantaise. Son objectif est de définir le cadre de vie des habitants pour 11 ans soit de 2019 à 2030. Son élaboration s’est faite en se basant sur plusieurs autres documents comme :

-          Le PLH (Programme Local de l’Habitat) qui prévoit suite à la loi ALUR de Mme Duflot une proportion de 25 % de logements sociaux pour les villes de plus de 3 500 habitants. Cela peut paraître important, mais il faut savoir qu’aujourd’hui 75% des résidents de la métropole sont éligibles à un logement social…

-          Le PDU (Plan de Déplacements Urbains) qui veut offrir des conditions de mobilité durable pour tous ! en augmentant les trajets à pieds de 25%, à vélo de 600%, en transport en commun de 7% et en baissant la voiture de 25%. Pour Carquefou, l’arrivée du tram d’ici à 2030 serait toujours dans les cartons.

-          Le PCET (Plan Climat Energie Territorial) qui a pour objectif de réduire de 30% d’ici à 2020 (par rapport à 2005) les émissions de gaz à effet de serre

-          Le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durables) qui définit le projet à l’horizon de 2030. C’est la pièce maitresse qui regroupe les orientations stratégiques pour établir le PLUM

Pour comprendre les enjeux, il faut savoir que la métropole est passée en 1993 de 510 000 habitants étalés sur une zone urbanisée de 14 400 ha à aujourd’hui 600 000 habitants sur 17 700 ha.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un des premiers objectifs est de maintenir les espaces verts et naturels et de développer la nature en ville à travers plusieurs engagements. Il faut en effet savoir que les espaces naturels et agricoles représentent près de 61% de la surface totale. Récemment 174 ha/an était consommé pour l’extension du tissu urbain dont 65% pour de l’habitat.  Avec le PLUM les élus s’engagent à ne consommer que 87 ha /an. Bien entendu, les espaces verts actuels (comme l’Etang Hervé, la vallée de l’Erdre ou le vallon du Charbonneau) seront maintenus mais le but est d’étendre la place de la nature dans la ville. Ainsi les futures constructions devront respecter un coefficient de biotopes. Les promoteurs ne pourront plus construire d’immeuble avec juste des parkings. Il faudra que ces derniers incorporent dans leurs permis de construire des surfaces réservées à la nature. Il faudra respecter un coefficient compris entre 0.2 et 0.6 par rapport à la surface de la parcelle cadastrale. Attention, les promoteurs pourront jouer aussi sur les toitures végétalisées. On verra aussi l’introduction de mur végétalisés. Nous ne verrons malheureusement pas de résidences aussi verte que le Newton ou le Champollion boulevard Ampère à Carquefou, mais il n’y aura plus d’immeuble façon supermarché comme la Villa Arlèze rue du Marquis de Dion dans laquelle votre agence immobilière Century 21 CAI est installée.

Un deuxième objectif est celui de préserver et de développer les sites d’activités autour des centralités. C’est-à-dire favoriser le commerce de centre-ville avec une augmentation du nombre de place de parkings (les membres de l’UCAC vont appréciés), introduire les artisans dans les centres-villes et bien entendu limiter l’extension des centres commerciaux comme Paridis ou le Carrefour la Beaujoire.

Un troisième objectif est celui d’améliorer la qualité de construction. Les profondeurs d’immeuble vont être réduites afin de favoriser les logements traversants. Il ne sera ainsi plus question d’avoir des appartements uniquement orienté plein nord. Nos élus semblent à l’écoute de la luminothérapie ! Pour les rez-de-chaussée et les derniers étages il faudra favoriser les duplex.

Un quatrième objectif est celui de favoriser les liaisons douces, c’est-à-dire les voies piétonnes et cyclables. Non seulement celles-ci devront être développer, mais il ne pourra plus y avoir de barre d’immeuble obligeant à de longs détours.

En ce qui concerne Carquefou, Mme le Maire a parfaitement rassuré ses concitoyens sur les craintes de voir de grands immeubles pousser comme des champignons dans le bourg. En effet selon les PLU il serait possible de voir des immeubles de 8 niveaux soit 27 m de hauteur en cas de logement et 33 m de hauteur en cas de bureau dans le zonage UMa qui sera celui des centres-villes ! Heureusement, les Maires vont conserver le droit du sol et valideront toujours les permis de construire. Pour Carquefou, le service urbanisme a travaillé sur des modalités d’applications du PLUM et nous ne verrons sur Carquefou que des immeubles à 3 niveaux : R+1+combles. C’est-à-dire des ensembles d’appartements comme la Villa Charlotte située à l’angle de la rue Notre Dame la Blanche et de la rue André Maurois qui a été citée à titre d’exemple plusieurs fois. Des immeubles comme le Cœur des Arts situé à l’angle de la rue François René de Châteaubriand et de la rue de l’Hôtel de Ville seront désormais proscris !

Les zones pavillonnaires comme le Bois Saint Lys, le Charbonneau, le Housseau, la Madeleine et le Souchais seront préservés et il ne devrait pas y avoir de densification.

Pour les différents hameaux comme la Salle, la Tournière, la Savaudière et autres rien n’est très clair en revanche. Certains de ses « écarts » (terme employé de le PLUM pour les hameaux et villages) seront préservés d’autres seront densifiés.

En ce qui concerne les proches zones d’expansion de notre ville il y a bien entendu la ZAC du Moulin Boisseau qui est classée en UMb c’est-à-dire des quartiers de grands ensembles ou de projets urbains dans lesquels l’implantation des constructions n’est pas réglementée. Les prochains développements urbains se feront près de la route de Thouaré.

 

Notre actualité